A Travellerspoint blog

Dernière journée!

sunny 31 °C

Dès 7h00 du matin, Michel et moi sommes debout pour aller visiter le Vatican. J’ai pu imprimer mon billet de réservation à la réception ce qui nous a facilité la visite. Oh my God ce qu’il y a du monde là-bas!! Heureusement que notre billet nous donnait priorité sur la file d’attente. Sourire aux lèvres nous passons devons les quelques centaines de personnes déjà entassées en ligne en ce matin ensoleillé.

Nous parcourons les escaliers et les corridors qui nous mènent à la chapelle Sixtine. Nous pénétrons dans une pièce. Je regarde Michel et lui dit : est-ce que c’est ici?? Eh bien oui nous étions dans « la » pièce qui constitue la chapelle Sixtine. Honnêtement, j’ai été déçu. Je m’attendais à voir une pièce lumineuse avec toutes les fresques de Michel-Ange qui ressortaient du décor. Pas du tout le cas. La pièce est sombre et les fresques bien hautes. Pas d’endroit pour s’asseoir outre deux petits bancs de bois. Va pour la Chapelle Sixtine et les 18 euros de droits d’entrée par personne SVP!!! No wonder que le Vatican croule sous la richesse!

Nous sortons de l’endroit pour nous diriger ensuite vers la Basilique St-Pierre. Droit de visite pour la Basilique : gratos! Grandiose, riche, marbre partout, fresques abondantes, la place reluit de propreté et de beauté. J’ai été très impressionné par la basilique. Dehors, dans l’immense cour, nous jasons avec un prêtre qui vient des États-Unis et il nous entraîne dans la cour pour nous pointer l’endroit où les fidèles sont amassés lors des conclaves pour voir la fumée sortir d’un tuyau provenant de la chapelle Sixtine.

Après le Vatican, nous faisons une halte à la Piazza di Spagna (Place d’Espagne). Autre endroit qui m’a surpris. Je m’attendais à un site un peu plus grand. Les escaliers qui mènent à l’Église sont quasiment toujours occupés par les locaux. Stop pour le lunch dans un petit café bien sympa. En après-midi, on se rend à nouveau au Colisée pour visiter les sites archéologiques entourant l’endroit. Assez incroyable toutes ces ruines quand on a vu dans les livres ce à quoi ressemblait la cité romaine dans ce temps-là. Sous un soleil de plomb, on marche parmi des restants de colonnes romaines, de temples à moitié en ruine, de fouilles archéologiques en cours, de jardins. Ce regard sur les vestiges d’autrefois consiste en notre dernier point de visite.

Nous retournons à l’hôtel pour se rafraîchir avant le dernier souper et rejoindre nos amis qui ne s’étaient pas joints à nous aujourd’hui puisqu’ils avaient déjà vu le Vatican. Dernière promenade sur la via Nazionale et derniers cappucinos avant le dodo!

Quel beau voyage qui se termine! Nous discutions de nos coups de cœur plus tôt en soirée. Bien que Venise sera toujours spécial, mon coup de cœur s’arrête sur la cité médiévale de Sienne en Toscane.

Envolée de 9 heures pour le retour demain!

Ciao bella Italia, ciao les bellos italianos ( c’est vrai qu’ils sont beaux les italiens…), ciao la gelato, ciao les pastas, ciao le bon vino rosso du Chianti!

Posted by Montvalois 13:29 Archived in Italy Comments (1)

Rome - Jour 2

sunny 28 °C

Aujourd’hui découverte de Rome via le bus Open Tour. Nous nous sommes procuré un billet de 48 heures avec lequel on peut descendre du bus à n’importe quel arrêt du parcours touristique. Quelle belle façon d’explorer la cité romaine et de déterminer les points les plus intéressants pour une visite plus approfondie.

Première visite : le Colisée. Avec les audio-guide qui nous renseignent sur l’utilisation du colisée, le déroulement des Jeux qui s’y passait à l’époque, la visite a été très instructive. Toutefois, un bémol. Le parcours à l’intérieur du Colisée est très mal indiqué et s’orienter en fonction des points de visite du pamphlet s’est avéré difficile. Beaucoup de monde au Colisée! Ensuite, lunch dans une petite via secondaire pour une pause méritée! Il faut se souvenir que le colisée est à ciel ouvert, qu’il fait assez chaud quand le soleil tape et que la ventilation est quasi inexistante… Bin oui, me direz-vous….tu es en Italie!! Première déception côté bouffe : les pizzas de ce midi ont été qualifiées de médiocres par tout le groupe… c’est pas peu dire.

On reprend notre visite avec le Open Tour. Celui-ci nous conduit au Vatican avec vue sur St-Pierre et toute cette grande cour en avant. Ensuite, on passe devant le castel San Angelo – magnifique construction sur les bords du Tibre. Voilà quelques unes des attractions que nous avons vues. Le tour a duré environ 2 heures. Mes compagnons me laissent pour une pause dodo et je reprends la route avec le Open Tour. Je débarque au Vatican tout seul, prend des photos et parcoure la ville jusqu’à 17h30. J’erre un peu le long du Tibre avant de prendre la direction de notre hôtel. Cette rivière est quasiment à sec par endroit et est passablement polluée. Je constate en marchant que les romains sont fiers de leur cité. Tout est propre partout. Souvent on voit les commerçants balayer la devanture de leur établissement. Paris devrait prendre exemple sur Rome.

Pour les âmes qui adorent le magasinage, vous seriez comblés ici à Rome. C’est connu : les italiens aiment bien la mode. Des boutiques : en voulez-vous, en v’là!! Eh oui…madame Visa a encore fait de bonnes affaires aujourd’hui. Là c’est certain, il faudra se procurer un petit fourre-tout pour l’avion car les valises craquent tant elles sont pleines.
Sur le chemin du retour vers l’hôtel, je m’attarde un moment à la magnifique place Emmanuel II. Comme les grilles sont ouvertes, je suis la foule et pénètre dans la cour. Je grimpe les volées d’escalier jusqu’en haut de l’imposant monument pour découvrir une superbe vue sur Rome. Clic, clic. Le photographe prends de bon clichés que vous verrez sur le blogue.

Souper à un resto de la piazza Campo de Fiori et visite nocturne à la piazza Navona où de superbes fontaines à l’effigie du Dieu Neptune ornent l’endroit. Arrêt pour une gelato – eh oui, une de plus. Mais délicieuse, elle obtient un dix sur l’échelle de Mario. Demain, visite de la Chapelle Sixtine et des musées du Vatican : j’ai réservé sur internet pour 9h00.

Fait cocasse : nous avons rencontré deux québécois sur le bus Open Tour. Ils sont arrivés en Italie le 4 septembre et retourne samedi sur le même vol que nous. Durant leur séjour en Italie, ils ont rencontré plusieurs québécois – tous de Gatineau!!!

Bon voyage Jocelyne qui quitte demain pour l'Italie - tu vas tripper ma grande! Amuses-toi bien et on se jase
à ton retour!!

Ciao,

Posted by Montvalois 14:20 Archived in Italy Comments (0)

Arrivée à Rome

sunny 30 °C

Nous quittons nos hôtes de la côte amalfitaine tôt en matinée pour un bon trois heures de route pour atteindre Rome. L’hospitalité italienne ne cesse de me surprendre. La nonna nous fait un p’tit sac de poires fraîchement cueillies de leur jardin et nous fait cadeau d'une petite bouteille de limoncello (excellente liqueur alcoolisé au citron) qu'elle a elle-même préparé. Bisous, accolades et arriverdecci expédiés, la mini van Fiat panoramique prend d’assaut pour la dernière fois les montagnes amalfitaine et Georgette, notre fidèle GPS, nous conduit à bon port à Rome.

Je me dois de souligner qu’André, qui a conduit la van durant tout notre périple, est un as du volant et est doté d’une grande patience. La conduite dans Rome s’avère difficile par moment quoique je m’attendais à pire. Les italiens conduisent d’une façon très particulière qui ne passerait pas du tout chez nous. Pour traverser la rue ici, c’est « sauve-qui-peut » car il n’y a que très peu d’intersections avec feux de circulation pour les piétons. À l’heure du lunch, nous débarquons les valises, procédons à l’enregistrement à l’hôtel et André et moi partons pour l’aéroport pour y retourner la van. Encore une fois, nous faisons appel aux bons services de Georgette!! À peine partis de l’hôtel, nous tournons à gauche à une intersection principale et PAF!!! Le Colisée, là! Droit devant! Incroyable… Georgette, dans sa grande bonté, nous fait faire quasiment tout le tour avant de nous indiquer la route par l’aéroport. Quel monument imposant que ce colisée. J’ai donc eu droit à une petite primeur des sites historiques de la ville.

L’aéroport Da Vinci est énorme. Heureusement, Georgette veille au grain. En un rien de temps, nous zigzaguons les rues du terrain de l’aéroport et laissons la van au bon endroit. Après avoir retourné les clés, nous prenons le train pour regagner le centre-ville à la gare Termini, sise à 4 coins de rues de notre hôtel. 30 minutes de train et nous voici de retour.

Pause siesta…car la journée a été longue jusqu’à date. Aussi, le soleil est au rendez-vous : 30 degrés sur Rome et on nous prévoit la même chose pour les deux prochains jours. Quelle belle façon de terminer ce merveilleux voyage.

En soirée, nous nous promenons et découvrons la Piazza de la Républicca, la piazza des expositions, le gigantesque monument de la Place Emmanuel II. Je vous dis que ce monument est hyper imposant. Au tournant de la rue quand j’ai aperçu l’édifice, j’en ai eu des frissons! Dommage que les photos ne peuvent témoigner avec justesse de l’aspect grandeur du monument.

Souper ensuite sur une terrasse dans une petite « via » bien tranquille. Au menu : des pâtes et encore des pâtes. Mais, je ne me fatigue pas car elles sont tellement bonnes. Espresso avalé, nos amis nous conduisent vers la fontaine de Trévi qu’il faut absolument voir le soir! Ils avaient raison. Cette fontaine représente tous les aspects de la mer : eaux calmes, eaux furieuses! On s’approche en jouant du coude un peu tant les touristes sont nombreux. Chacun veut « sa » photo de la fontaine. Chacun veut aussi s’adonner à la tradition : lancer une pièce de monnaie de dos dans la fontaine en espérant y retourner un jour. Nous jouons tous le jeu!

Shopping en retournant vers l’hôtel et dodo tôt pour être en forme demain.

Posted by Montvalois 14:43 Archived in Italy Comments (1)

Capri

semi-overcast 27 °C

Le beau temps étant au rendez-vous c’est vers Capri que nous nous dirigeons aujourd’hui. Quelle agréable journée!! Conduite vers Positano où un bateau nous a conduits à Capri en longeant la côte amalfitaine. Nous n’étions que douze passagers. C’est bien pour vous dire comment l’embarcation n’avait rien d’un ferry-boat! Avant d’accoster à Anacapri, le capitaine nous a fait faire le tour de l’île en nous indiquant des grottes et autres endroits intéressants pour nous touristes avides de paysages aux couleurs éclatantes. L’eau de la Méditérannée, d’un vert limpide, a vite fait de nous charmer. De magnifiques paysages ont déferlés devant nos yeux pour une bonne quarantaine de minutes.

Avec ce tour, nous avons visité la fameuse grotte bleue de Capri! Toute une aventure de se tasser dans une chaloupe, de passer par une mince ouverture dans les parois d’une falaise tout en s’écrasant dans le fond du bateau tant l’entrée à la grotte n’est pas haute (je me suis souvenu de ta visite Martine!). Mais quel spectacle à l’intérieur! Une de mes photos témoigne de la lueur bleue que l’on perçoit dans la grotte.

Lunch à Anacapri pour ensuite prendre un funiculaire qui nous a amenés en haut de la montagne à Capri. Nous décidons d’emprunter des ruelles à l’aveuglette afin de découvrir comment les habitants de l’île vive. Nous décidons de suivre les indications d’un belvédère. En cours de route, trois membres du groupe décide d’abandonner l’ascension et de nous attendre sur la piazza de Capri. Pour André, Michel et moi, la route s’est poursuivie pendant encore quelques minutes avant de découvrir un panorama de carte postale en haut de la montagne. Oh que c’était beau. Comme dans les films. Les eaux vertes et turquoises, les falaises, les maisons luxueuses et ces fameux pins italiens que j’aime bien formaient un tableau extraordinaire. J’ai d’ailleurs quelques photos que vous pouvez voir sur ce blogue.
Retour à 18h00 par un plus gros bateau. Comme c’est notre dernier soir sur la côte amalfitaine, nous soupons dans un beau resto directement sur la grève de Positano. Le tout agrémenté au son de la guitare italienne d’un bel italien!! Nous rapportons son CD en souvenir.

Demain, conduite vers Rome pour notre dernier segment de voyage.

Posted by Montvalois 22:08 Archived in Italy Comments (0)

Côte Amalfitaine - suite

overcast 21 °C

La générosité de Dame Nature se fait bien maigre… Ce matin au réveil, le vent et les nuages décoraient l’horizon sur la montagne de la côte amalfitaine. Nous sommes tellement haut que les nuages nous côtoient lorsqu’ils sont à leur plus bas. Bien que nous ayons prévu une excursion à l’île de Capri, nous changeons d’idée puisque la température s’annonce trop fraîche. Sorrento? Pourquoi pas.

Nous programmons notre bonne Georgette qui nous y conduit en une heure. Nous vivons le défi des italiens : se stationner dans une ville surpeuplée où les espaces sont limités. Eurêka! St-Antoine exauce mon vœu et une voiture quitte son espace juste devant nous. Nous ne sommes pas au bout de nos peines car il faut payer pour le tems où nous visiterons le coin. Un autre système complètement loufoque pour nous canadiens. Il faut acheter des billets de stationnement dans une tabagie. Ce sont des gratteux!!! Il faut gratter l’année, le mois, la date et l’heure à laquelle nous voulons quitter le stationnement. Une heure à la fois. Nous devons donc acheter quatre gratteux pour l’après-midi. Pas chanceux…on a pas gagné!!

Malgré la morosité du temps, nous déambulons dans la vieille partie de Sorrento. Lunch, magasinage, test de gelato (note de 10 sur 10 pour une bonne gelato aux noisettes et aux cerises). Séance de photos sur les remparts de Sorrento tout en regardant le majestueux Vésuve de l’autre côté de la baie de Naples. Sur le chemin du retour mon œil maintenant aguerri en ce qui concerne le repérage de boutiques de cuir en « spotte » une qui affiche : tailleur de cuir de Sorrento. J’ose pénétrer dans la boutique. J’ose demander le coin des vestons pour homme. J’ose en essayer un. Et j’ose sortir Madame Visa de mon sac après une courte négociation de prix. J’ose sortir dans la rue en me promenant avec mon sac, le sourire fendu jusqu’au oreilles… De plus, j’aurai un remboursement de la taxe que j’ai payé grâce aux bons conseils du tailleur!!! Je ne pouvais pas passer à côté….

Retour à notre Agriturismo pour un souper de famille. Auparavant, la nonna nous arrête à notre arrivée pour nous montrer ce qu’elle faisait dans la grange. Elle nous indique qu’un bon feu de bois crépite dans le four et que la fumée qui jaillit des flammes sert à fumer les saucissons pendus au plafond… Encore une fois, on nous sert un repas gargantuesque! Bruscetta, entrée de spaghetti (un repas pour nous), du bœuf au parmesan, des frites maison, des fruits du verger, du café Baileys, du vin maison. Nous roulons jusqu’à nos chambres… Incroyable toute cette nourriture. Ce soir c’est la fiesta ici car on célèbre l’anniversaire de quelqu’un du coin.

Demain, c’est la météo qui décidera de notre horaire : Capri si le temps le permet ou une visite à Pompéi et Herculanum!!

Posted by Montvalois 13:15 Archived in Italy Comments (0)

(Entries 1 - 5 of 22) Page [1] 2 3 4 5 »