A Travellerspoint blog

Côte Amalfitaine

sunny 27 °C

En direct de la côte amalfitaine, votre groupe de voyageurs vous revient après une journée de silence. Principalement du à cause de l’absence de connexion Wi-Fi à notre Agriturismo. Par contre, notre charmant hôte, Sylvio, nous offre d’utiliser sa connexion personnelle dans son bureau.

Longue conduite de la Toscane vers la côte. Dépassé Rome, la température atteignait 36 degrés selon notre tableau de bord. Georgette nous a joué un petit tour et nous avons bifurqué de notre route pour se retrouver au pied du Vésuve près de Naple. En pleine circulation infernale!! Nous avons bien ri et vu du pays. Aux approches de la côte, selon notre bonne Georgette, les montagnes devenaient de plus en plus hautes. Et voilà que l’ascension débute. Oh my God!!! Ce que nous avons grimpé dans les montagnes. On croyait que notre Georgette avait perdu la carte!!! (je ne peux m’empêcher de sourire avec ce bon jeu de mot). Finalement, nous apercevons des enseignes indiquant le village de San Lazzaro, notre destination. Sylvio nous accueille avec l’hospitalité italienne dont nous sommes maintenant habitués. Nous demeurons littéralement sur la montagne, versant descendant vers la Méditerranée. Devant le stationnement (hyper petit) l’écurie avec les vaches, plus loin, les brebis, encore plus loin les poules et les cochons. Le tout entouré de plants de tomates, de fines herbes et de grappes de raisins!! Notre hôte nous offre de nous faire préparer un bon lunch avec les produits de la ferme. Il est tout fier de nous dire que la production de sa ferme est entièrement bio. (Annie : es-tu fière de nous! On encourage le tourisme écolo!). Sylvio nous sert du vino rosse de sa production pendant que la mama prépare les bruschettas, les pastas, le fromaggio…. Quel délice mes amis, mais quel délice!!! Les plats se suivaient sur la table les uns après les autres! Michel, André et Yves décident d’aller faire une petite siesta pendant que nous finissons notre repas. D’autres plats arrivent!!! J’étais tellement crampé de voir toute cette bouffe arrivée que j’avais de la difficulté à me souvenir du peu d’italien que je savais afin d’avertir notre hôte d’arrêter la production de la mama!!!

Étant donné que le 19 marquait les 50 ans d’André, on se renseigne auprès de Sylvio pour savoir si nous pouvons conduire jusqu’à Amalfi pour le souper et combien de temps cela pourrait nous prendre. Ah… 40 à 45 minutes nous dit-il. OK. On programme Georgette et on prend la route. Wow. Amalfi est vraiment spectaculaire vue de la falaise. Mais quelle conduite. Ca prend des nerfs d’acier et de la patience car les chemins sont en épingles à cheveux pour la descente vers la mer qui prend 35 minutes. Voyez les photos à l’appui. À l’arrivée à Amalfi, de gros nuages noirs ornaient l’horizon alors que de brillants éclairs zébraient le ciel. Un bel orage se préparait. Mais nous l’avons vécu de l’intérieur au resto. Sur le chemin du retour, toute une aventure que nous avons vécu. D’abord, à la sortie du stationnement, nous avons pris la mauvaise direction et nous avons longé toute la côte amalfitaine en voiture. Georgette ne parvenait pas à nous repérer correctement à cause des falaises!! Finalement, à Salerne nous avons pris une autoroute dans les montagnes qui nous a ramené vers le bon chemin. Nous n’étions pas au bout de nos peines puisque Georgette a perdu le signal en haut de la montagne et les indications qu’elle nous donnait n’étaient pas précises. Résultat : au bout de trois heures après le repas nous décidons de téléphoner à Sylvio pour lui dire que nous étions égarés et que Georgette nous avait lâchés. Avec mes notions d’italien, je suis parvenu à bien me faire comprendre et indiquer l’endroit où nous étions. Sylvio est venu à la rescousse et nous chercher. Nous étions à 5 minutes de notre Agriturismo.

Aujourd’hui, nous sommes repartis sur la côte et avons visité le village de Positano. Nous avons négocié un tour à l’île de Capri. Au retour, nous avons continué vers Amalfi pour le visiter puisque nous n’avions pas eu l’occasion la veille. Ce soir nous avons soupé au Agriturismo. Incroyable cette hospitalité italienne. Vous auriez du voir toute la nourriture et le vin que nous avons eu pour 20 euros par personne... Mon estomac ne se plaint pas....mais la balance...mmmm ce sera une autre affaire!! Encore une fois, les orages se sont pointés en début de soirée. Le tonnerre gronde et tambourine sur la falaise. Le son produit résonne d'une facon particulière surtout lorsque vous êtes jouquées à une altitude de 2300 pieds au dessus de la mer (selon l'info obtenue de notre hote Sylvio).

La côte amalfitaine, c’est spectaculaire, ahurissant à chaque tournant. Les points de vue sont absolument fantastiques. Cœurs sensibles s’abstenir de conduire là ou de s’asseoir dans le siège avant. Les précipices sont quasiment à côté de la voiture. Les italiens conduisent comme des malades sur cette route. Ils dépassent et roulent à une vitesse à vous faire lever le cœur….

Posted by Montvalois 13:18 Archived in Italy Comments (0)

Toscane - Jour 6

semi-overcast 25 °C

Journée de repos aujourd’hui avant la grande traversée de la Toscane vers la côte amalfitaine. On en profite pour faire un peu la grasse matinée et faire une brassée de lavage qu’on fera sécher bien entendu sur la corde à linge à l’extérieur. Le soleil est au rendez-vous et on décide de faire une saucette dans l’eau glacée de la piscine afin de jouir du merveilleux panorama de San Gimignano.

En milieu d’après-midi, nous retournons tous dans le vieux San Gimignano pour faire du magasinage, visiter les ruelles médiévales de cette merveille de cité si bien conservée. Nous découvrons un endroit où dégustation de vin et chocolat sont offerts aux visiteurs. Que pensez-vous?? D’un pas assuré, j’entre sur les bons conseils d’Yves qui avait repéré l’endroit la veille! Oh petite merveille de place! Je rapporte en souvenir une bouteille de Chianti, vin de dessert avec des biscotti maison! Menoum, menoum…

Le groupe se rejoint pour une bière et le repas. Nous avions réservé quelques jours plus tôt dans une petite trattoria du vieux San Gimignano! Quel merveilleux repas nous avons pris! Les meilleures pâtes au pesto que j’ai jamais dégusté. Et la panna cotta au dessert : sublime!

Voilà pour le récit de la journée. Demain : journée transitoire aussi puisque nous avons près de 5h35 de route à parcourir selon notre bonne Georgette. Sur ce temps prévu, les arrêts pipi, lunch et autres ne sont pas comptés!

Ciao!
Mario

Posted by Montvalois 20:12 Archived in Italy Comments (2)

Toscane - Jour 5

semi-overcast 25 °C

Au lever du corps ce matin, une fine bruine tombait à l’extérieur mais le ciel annonçait un dégagement imminent. Sonia, André, Michel et moi partons pour Florence alors que Joanne et Yves optent pour une journée tranquille à la villa. Le train nous amène directement au centre –ville de Florence en une heure. Coût du billet 10 euros aller-retour. Le soleil nous accueille à notre arrivée!

Le duomo de Florence et la basilique sont un chef d’œuvre d’architecture. Ces constructions impressionnent tant par leur grandeur et leur couleur mais aussi par le fait que ces édifices sont construits très près l’un de l’autre. Il s’avère donc difficile de photographier la basilique en entier. Marcher dans cette ville demande de la patience car il y a beaucoup de monde: touristes et locaux. De plus, les trottoirs sont très étroits et beaucoup de personnes déambulent directement dans la rue. Piétons, taxis, calèches et voitures se partagent le chemin avec une étonnante politesse. Très peu de klaxons!! C’est vraiment un sentiment particulier. Je suis aussi surpris de constater qu’on parle français à plusieurs endroits en Italie.

Le pont Vecchio m’a déçu un peu. Premièrement, il est très vieux et à le voir de près je constate qu’il est passablement délabré de l’extérieur. Ensuite, sur le pont même, des bijouteries de grand luxe occupent les deux côtés du pont. Seul le centre du pont est libre de commerces pour permettre aux visiteurs de contempler le fleuve Arno de chaque côté.

Florence s’avère une ville excitante pour le magasinage! Tous les grands de la mode ont pignon sur rue au centre-ville. Les Prada, Gucci, Cartier, Dolce Gabana, Dior et compagnie vous éblouissent avec leurs dernières créations. Madame Visa et monsieur portefeuille ne peuvent malheureusement se permettre un achat chez ses marchands de luxe. Le lèche-vitrine par contre demeure une activité très intéressante.

Nous avons soupé sur une terrasse de la Piazza Signoria en face de la résidence des Médicis qui ont régné sur Florence pendant de nombreuses décennies. Plusieurs statues de Michel-Ange ornent cette grande place. Ces majestueuses sculptures forment un musée en plein air. Nous terminons cette belle journée par une dernière visite sur le pont Vecchio pour prendre quelques photos alors que le soleil se couche à l’horizon et que le ciel se pare de rose et de mauve. Ensuite, nous décidons de faire un tour de calèche pour admirer les vieux édifices de la ville.

Bien entendu, nous avons testé la gelato à Florence. Deux fois plutôt qu’une! Le premier endroit obtient une note de 9 sur 10 alors que le deuxième score un 7 car il y avait des morceaux de glace dans certaines de nos coupes.

Retour à San Gimignano par le train en fin de soirée!

Posted by Montvalois 14:40 Archived in Italy Comments (0)

Toscane - Jour 4

storm 19 °C

Levée du corps sous le son de la douce pluie matinale sur San Gimignano! Petit-déjeûner expédié, on se prépare pour la région du Chianti. Heureusement la pluie a cessé et nous sommes un peu plus encouragés. Toutefois, les nuages demeurent bien en place.

Premier arrêt pour une dégustation et une visite des caves d’un producteur local : Rocca della Macie! La guide nous fait découvrir l’usine d’embouteillage et l’entreposage du vin en barrique français et slovaque. On nous explique les méthodes utilisées par le producteur pour la fabrication de leur vin. Au préalable, nous avions eu droit à une dégustation de trois Chianti et un Brunello de Montalcino.

Nous continuons notre visite du Chianti et faisons une halte dans la petite ville de Castellina in Chianti et ensuite à Radda in Chianti. Les nombreux vallons et petits villages semblent bien intéressants mais sous un ciel gris, ils paraissent plutôt moches et nous continuons notre route. Pause pour le lunch dans un charmant petit village et nous rencontrons deux québécoises qui viennent de Victoriaville et de Montréal. Nous jasons durant un bon moment et échangeons expériences de voyage. Elles nous recommandent fortement de prendre le train pour aller à Florence afin d’éviter problèmes de stationnement et contraventions possibles. Le coût du billet n’est que de 5 euros. Nous optons pour cette formule afin de se simplifier la vie.

Il conti (l’addition) réglé, nous achetons des épices dans une petite épicerie locale et, oh surprise, on y vend de la gelato! La plupart d’entre nous succombent à la tentation. Bien entendu, je suis de ceux-là! J’opte pour une coupe format trois boules : noisette, cerise et café. J’attribue une note de 9 sur 10 à cette petite gelateria locale. Nous nous dirigeons vers la voiture avec nos gelatos alors que l’orage éclate! À moitié trempés et riant, on s’engouffre dans notre mini-van pour terminer la dégustation de la gelato. La température tombe à 16 degrés!

Nous reprenons la route et déambulons dans le Chianti afin de trouver un vignoble où dégustation et souper sont offerts aux visiteurs. Il semble que ce concept n’existe pas puisque après quelques arrêts nous ressortons bredouilles. Nous revenons sur nos pas à Radda in Chianti pour le souper et y dénichons une superbe petite pizzaria. Le soleil se pointe le bout du nez à travers la masse nuageuse et de magnifiques panoramas se manifestent sous nos yeux. J’en profite pour prendre quelques photos.

Plus que deux jours encore en Toscane et le soleil tarde à se montrer. J’espère avoir l’occasion de voir les paysages toscans à la lumière du soleil car le peu que j’ai vu à date m’a séduit. J’y reviendrai très certainement. Toutefois, selon les prévisions météo sur internet, on prévoit du soleil sur Florence! Mesdames, messieurs : chapelets à l’œuvre pour notre visite à Florence!!!

Sur le chemin du retour, les éclairs de chaleur zébraient le ciel toscan et à notre arrivée à la villa, des étoiles brillaient dans le ciel!

Posted by Montvalois 13:40 Archived in Italy Comments (0)

Toscane - Jour 3

Merci à ceux et celles qui ont bien voulu mettre leur chapelet sur la corde à linge! Dame Nature s’est calmée le ponpon un peu. Au moment de quitter ce matin, la pluie avait cessée pour faire place à de timides éclaircies. Nos yeux se sont délectés de fabuleux paysages toscans où brume, bruine, nuages bas se mêlaient aux nombreux vallons sur notre parcours. Malheureusement, pas grand place pour arrêter sur les chemins en épingles à cheveux dans la campagne toscane pour immortaliser ces images. Ensuite, nous avons eu droit à de belles percées de soleil tout au long de la journée.

Découverte de la ville médiévale de Sienne aujourd’hui. Visite du musée publique situé dans l’enceinte de la Torre ainsi que d’un très vieil hôpital jouxtant la cathédrale. Dans le musée et l’hôpital, nous avons vu de nombreuses fresques dont vous pouvez voir quelques extraits en photos. Faute de temps, nous n’avons pas visité la cathédrale mais son imposante architecture externe nous a tout de même fascinées. Sienne est un joyau d’architecture! Les petites ruelles jonchant les allées principales sont encore très bien conservées. Déambuler dans ces rues où l’histoire vous chuchote maints secrets s’avère des plus captivants. D’un côté, des portes de chêne annonçant l’âge de la demeure. De l’autre, des crochets aux murs des habitations vous indiquent l’endroit des torches servant, jadis, à éclairer les passages. J’ai aussi bien aimé la piazza centrale où se déroulent annuellement deux courses de chevaux. Avant de quitter les lieux, arrêt à une gélateria. Résultat : 9 sur 10. Mes saveurs de la journée : cerise, caramel et kit kat!

Ayant décidé de retourner souper à San Gimignano, nous reprenons donc la route en fin d’après-midi. En cours de route, nous voyons un petit village perché sur une colline et décidons d’une halte photo. Belle découverte! Ce petit bijou de village se nomme Colle Val d’Este. Toute fortifiée, cette agglomération nous a charmés par son authenticité.

À San Gimignano, nous discernons un petit resto en retrait de la grande allée principale. Oh là, là que nous y avons bien mangé et pour peu de euros en plus. Une table d’hôte 3 services avec eau et verre de vin compris, le tout pour 17 euros. Quand on pense à notre lunch à Pise….

Parlant de bouffe, laissez-moi vous dire qu’ils l’ont l’affaire les italiens avec les pastas… Je ne sais pas pour le reste du groupe, mais moi je ne me tanne pas d’en manger! Ce soir, nous avons vraiment connu le repas italien avec le spaghetti en entrée. À lui seul, le plat aurait suffi pour nous nourrir.

Fait cocasse, nous avons croisé trois personnes d’Ottawa ce soir! Ces gens nous ont fortement recommandé un petit resto pour notre dernier soir dans le coin.

Demain : à la découverte du Chianti et de ses vignobles! Bien entendu, dégustations de vins et souper dans un vignoble figurent au programme!

Ciao,
Mario

Posted by Montvalois 00:00 Comments (0)

(Entries 6 - 10 of 22) « Page 1 [2] 3 4 5 »